1 20-12-2017
Lettre ouverte au Commissaire Timmermans

La Commission Européenne se méprend sur la Pologne:
Art. 7 et le paradoxe Timmermans

Lettre ouverte au Commissaire Timmermans
20/12/2017


Face au réel problème de corruption et de violation de l’état de droit en Malte, vous , Monsieur le Commissaire Timmermans, êtes resté silencieux et vous n’avez pas lancé la procédure. Est - ce parce qu’il s’agit du gouvernement issu de votre famille politique, les socialistes?

Vous n’avez pas fait preuve de la même retenue lorsque vous avez sorti la grosse artillerie contre la Pologne, faits de fausses allégations, en copiant mot par m ot, du copier - coller, des accusations mensongères de l’opposition dite «totale» polonaise, défendant la pathologie du gouvernement passé et des résidus du régime communiste.

C’est ce que j’appelle « le paradoxe Timmermans ».

Premièrement, passer sous silence des affaires de corruption au sein de sa pr opre famille politique, des socialistes.

Deuxièmement, attaquer ceux qui, en jouissant du plein mandat démocratique, combattent véritablement la corruption en Pologne , en réformant u n système judicaire malade et ro ngé par des pathologies , et qui n’a été assujetti ni à la moindre réforme, ni à la lustration (décommunisation) , depuis la chute du régime communiste, prisonnier des tentacules de la « pieuvre de Varsovie ».

Troisièmement, se ranger du côté de ceux qui veulent protéger et faire perdurer les pa thologies du système judiciaire polonais pourri.

C’est, en effet, une hiérarchie des valeurs pervertie. C’est une profonde méprise sur le fait qu’en Pologne un assainissement d’État et du système judiciaire avarié et corrompu est en train de se produire.

A l'heure actuelle, c'est l'achèvement de la révolution de Solidarność, empêchée depuis 25 ans, qui s'opère sous nos yeux, et nullement la violation des principes de la démocratie et de l'état de droit. 

La Commission Européenne se méprend sur la Pologne: Art. 7 et le paradoxe Timmermans  Lettre ouverte au Commissaire Timmermans 

Contact

Bureau de député:

Inscrivez-vous à la newsletter

Q Trouvez-moi